Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par frère jacques

Se peut-il, ô Jésus qu’en moi soit ta demeure ?

Que tu veuilles bien habiter dans mon cœur,

Le remplir de joie et de paix d’heure en heure

Le faire brûler d’une divine ardeur ?

 

Je ne puis concevoir une telle merveille :

Qu’un pécheur tel que moi soit ton temple !

Qui donc eut pu songer à une grâce pareille  ?

Je suis comblé de toutes tes merveilles.

 

Que Jésus vienne à moi disant comme à Zachée :

« Je désire aujourd’hui loger dans ta maison !… »

Oh ! Mon âme, en Lui;  librement épanchée,

Reçoit le comme un sublime don !…

 

Mais avant que mon cœur devienne un tabernacle,

Il faut que je sois brisé, purifié, blanchi;

Que le sang précieux du Calvaire, ô miracle !

En fasse un cœur nouveau de tout mal affranchi.

 

Alors Christ peut entrer prendre toute la place

Qu’Il désire occuper comme Sauveur et Roi:

Il demeure en mon cœur avec toute Sa grâce

Et je puis vivre en Lui comme Lui vit en moi.

 

P.H. Junod (adapté par frère Jacques

Commenter cet article