Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

..

Pierre Bernard poursuit son écriture et nous introduit dans un procès expéditif après un échange de pognon.

 

 

Dès que l’aube fut levée, que le jour apparut,

Les chefs des prêtres et les anciens se réunirent.

Ils tinrent conseil ensemble, parlèrent contre Jésus.

Tous prirent la décision de le faire mourir.

 

Après l’avoir lié de chaînes, ils l’emmenèrent

Chez Ponce Pilate, gouverneur et le livrèrent.

Apprenant la sentence qui condamnait Jésus,

Judas, qui fut le traître, alors se repentit

Et, pris par les remords, près des chefs se rendit

Afin que les trente pièces leur fussent toutes rendues.

Il leur dit : j’ai eu tort en vous livrant cet homme,

C’est le sang innocent ; oui, j’ai péché en somme !

Mais les chefs réunis alors lui répliquèrent :

Tu sais, peu nous importe ! C’est maintenant ton affaire !

Au tribunal, l'homme reste silencieux face à ses accusateurs... (8ème partiel

Judas jeta les pièces dans le temple sans attendre,

Puis il se retira et il alla se pendre.

Tous les chefs ramassèrent l’argent et dirent encore :

Il ne faut pas verser l’argent dans le trésor

Du temple avec les dons car c’est l’argent du sang !

 

Voici ce qu’ils pensèrent faire de tout cet argent :

Acheter le terrain dit le champ du potier

Pour en faire un cimetière pour tous les étrangers

Qui, visitant la ville, y seraient décédés.

 

C’est bien pourquoi ce lieu est appelé champ du sang !

Il a gardé ce nom et ce jusqu’à maintenant.

Ainsi s’accomplit donc ce qu’avait annoncé

Le prophète Jérémie des siècles auparavant :

Ils prirent les trente pièces, toutes les pièces d’argent.

C’est le prix de celui qu’ils ont dû estimer

Et ce sont les enfants d’Israël qui l’ont fait !

Et ils les ont données pour le champ du potier ;

Ainsi ai-je dû l’écrire comme Dieu l’a ordonné.

 

***

Devant le gouverneur, Jésus fut amené

Pour être immédiatement, par lui, interrogé :

Es-tu le roi des Juifs comme je viens de l’apprendre ?

Oui, c’est comme tu le dis, soutint-il sans attendre !

 

Face aux accusations des chefs et des anciens,

Il garda le silence et ne répondit rien !

Et prenant la parole, Pilate lui demanda :

Mais n’entends-tu donc pas ce qu’ils disent contre toi ?

Au grand étonnement du gouverneur romain,

Jésus ne répondit sur aucun de ces points.

 

Au tribunal, l'homme reste silencieux face à ses accusateurs... (8ème partiel

Partager cet article

Repost 0