Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par frère jacques

Une histoire vraie et qui mérite

toute notre attention.

Enquête et témoignage

au bord d'une tombe

Elles l'ont retrouvé vivant après une mort horrible et constatée...

Nous sommes à Jérusalem, le premier jour de la semaine, après la Pâque juive. Marie de Magdala fait route vers le sépulcre de Joseph d’Arimathée. Elle ne semble pas être seule puisqu’elle ne va pas tarder à s’exprimer en utilisant le pronom personnel "nous".

Dès le début du récit, Marie nous annonce deux faits.

  • la pierre masquant l’entrée de la tombe a été ôtée.

  • le corps du défunt n’y est plus.

Nous savons tous qu’un mort ne sort pas de sa tombe tout seul. Une question surgit alors dans notre tête et comme Marie de Magdala nous sommes tentés de croire à un enlèvement. A première vue, tout ce que l’on peut voir semble le confirmer. Le corps du Christ crucifié n’est plus là.

 

Deux des disciples sont allés enquêter.

Le premier remarque que les bandes qui avaient été utilisées le soir de la mise au tombeau se trouvent maintenant à terre. Pierre, le deuxième sur les lieux, trouve lui aussi les bandes par terre et relève un autre détail, non des moindres : le linge qui recouvrait la tête de Jésus se retrouve à un autre endroit. Nous voici, comme eux, avec cette question qui hante notre esprit. « Qu’est-il arrivé au corps de Jésus ? »

 

Poursuivons notre investigation.

Mais ce n’est pas en restant dans la tombe que l’on va pouvoir se faire une opinion, d’ailleurs, il n’y a rien d’autre à voir; et puisqu’il n’y a plus rien à voir, et il ne reste plus, pour eux comme pour nous, qu’à rentrer chez-soi. Et maintenant, pour une fois, acceptons de nous sentir dépassés par l’événement et prenons la mesure de notre incapacité à tout comprendre, à tout vouloir maîtriser. Donnons au silence le temps de faire naître en nos cœurs une parole de vie, une parole de lumière, une parole de résurrection.

Je me suis penché, tel un archéologue sur ce que dit la Bible au sujet de la résurrection.

 

Je vous livre le fruit de mes recherches.

D’abord, je voudrais vous dire que dans l’histoire du peuple d’Israël, la Bible nous raconte trois résurrections qui, démontrent que la puissance de Dieu triomphe de la mort.

 

1 Rois 17:17-24. Elie, le prophète, expose à Dieu le drame d’une veuve qui lui a offert l’hospitalité dans sa maison de Sarepta, Son fils vient mourir. Elie prie son Dieu qui entend la supplication de son serviteur et lui donne l’occasion de ramener le fils vivant à sa mère.

2 Rois 4:18-37. Ici, c’est un fils qui rend visite à son père moissonneur et qui, quelques heures plus tard meurt sur les genoux de sa mère. Cette maman s’en va trouver Elisée et oblige cet homme de Dieu à l’accompagner chez-elle. Sur le lieu du deuil familial, Elisée prie… l’enfant ouvre les yeux après avoir éternué sept fois…

2 Rois 13:20-21 On porte en terre un homme, mais ce jour-là une bande de pillards fait incursion dans le pays. Pris de peur en les voyant, les gens qui étaient en train d’enterrer le mort jettent celui-ci dans le tombeau d’un autre. Le cadavre du mort lorsqu’il touche les ossements de la tombe, reprend vie, et se met debout.

 

Poursuivant notre exploration, pour découvrir qu’il n’y a pas que des personnes qui peuvent ressusciter. Un passage biblique tiré du livre d’Ezéchiel donne une vision saisissante de la résurrection de tout un peuple. (Ezéchiel chapitre 37)

 

Plus loin encore dans mes investigations, je décèle que la foi en une résurrection est bien ancrée chez quelques-uns des personnages de la Bible. Dans un des Psaumes des fils de Coré, raisonnent ces paroles : Dieu délivrera mon âme du séjour des morts en me prenant avec Lui. (Psaume. (48:16) (49:16) Quant au fils d’Amos, il annonce la victoire définitive sur la mort. L’Eternel des armées… fera disparaître la mort pour toujours. Il essuiera les larmes de tous les visages…(Esaïe 25:7-9) Que nos morts revivent ! Que leurs cadavres ressuscitent ! Qu’ils se réveillent et chantent ceux qui gisent inhumés.(Esaïe 26:19)

Ne faut-il pas voir dans l’événement de Pâques, cette espérance qui devient réalité : la victoire de Dieu sur la mort.

La mort vaincue, la vie est libérée, et la gloire de Dieu se manifeste au sein des puissances des ténèbres. L’apôtre Paul questionne la mort : " Mort, où est ta victoire ? Mort, où est ton aiguillon ? (1 Corinthiens 15:55)

 

Je conçois qu’il soit difficile pour certains de croire à la résurrection. D’ailleurs lorsque les femmes des Evangiles témoignent de ce qu’elles ont vu les disciples prennent leur témoignage pour du délire et n’y accordent aucun crédit. (Luc 24:11)

Et pourtant, ces mêmes disciples avaient, quelques jours plus tôt, assistés eux-mêmes à la résurrection de Lazare (Luc 8:40-56) et bien avant encore à celle du fils de la veuve de Naïn (Luc 7:11-17) ou celle de la fille de Jaïrus.Un proverbe dit : "il n’y a pas de pire aveugle que celui qui ne veut pas voir." Il se vérifie bien ici.

Jésus dénonce l’aveuglement des autorités religieuses. "Un aveugle peut-il guider un aveugle ? Ne tomberont-ils pas tous les deux dans un trou ? (Luc 6:39)Aux deux disciples d’Emmaüs Jésus dit - "Esprits sans intelligence, coeurs lents à croire tout ce qu’ont déclaré les prophètes! Ne fallait-il pas que le Christ souffrît cela et qu’il entrât dans sa gloire ?" Et, commençant par Moïse et par tous les prophètes, il leur expliqua dans toutes les Ecritures ce qui le concernait." (Luc 24:24-27)

La fête de Pâques, c’est donc Dieu qui vient manifester que Sa Parole est Véridique. Il vient réchauffer nos cœurs en précisant que la vie va bien au-delà de la tombe. Pâques est le passage nous permettant de le rejoindre, lui qui nous a tant aimés. Oui, nous pouvons dire que nous sommes faits pour la résurrection et non pour la mort.

 

Mais attention :

 « Si donc vous êtes ressuscités avec Christ, cherchez les choses d’en haut, où Christ est assis à la droite de Dieu. Affectionnez-vous aux choses d’en haut, et non à celles qui sont sur la terre. Car vous êtes morts, et votre vie est cachée avec Christ en Dieu. Quand Christ, votre vie, paraîtra, alors vous paraîtrez aussi avec lui dans la gloire. »​ Epître aux Colociens 1:1-3

L’apôtre Jean nous invite maintenant à revenir dans la tombe pour comme lui, VOIR et CROIRE que Christ est ressuscité ! Alléluia ! Amen !

 

Elles l'ont retrouvé vivant après une mort horrible et constatée...

Frère Jacques et son équipe viennent vous souhaiter une belle fête de Pâques. Notre Seigneur Jésus-Christ est sorti de la tombe. Il est vivant aux siècles des siècles. Louange et gloire à Dieu notre Père de ce qu'Il n'a pas abandonné son Fils dans la tombe. 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article