Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Vous êtes invités à réagir et à nous envoyer vos commentaires.

LE ROI N’EST PAS EN COLÈRE CONTRE VOUS

Lectures bibliques suggérées:

Proverbes 19 :12  La colère du roi est comme le rugissement d’un lion, et sa faveur est comme la rosée sur l’herbe.

+ Genèse 2/25 ->3/9 + Genèse 8/19-21

Frères et Sœurs,

La Bible nous dit que le diable rôde comme un lion rugissant !

Que nous dit 1 Pierre 5 :8 ?  Dans ce paragraphe intitulé dans certaines Bibles « Humilité et vigilance » nous pouvons lire : « Soyez sobres, veillez. Votre adversaire, le diable, rôde comme un lion rugissant, cherchant qui il dévorera. » Mais ne vous êtes-vous jamais demandé, pourquoi il agit comme un lion rugissant ?

Cela a un rapport avec le cri du lion, bien évidemment ! Dans la Bible, le rugissement du lion parle de la colère du Roi. La première partie de Prov. 19/12 que nous avons lue : « La colère du roi est comme le rugissement d’un lion ». Alors quand le diable rôde comme un lion rugissant, qu’essaye-t-il de faire ? Il veut vous donner l’impression que le roi est en colère contre vous. Et quand vous croyez que Dieu est en colère contre vous, le diable sait qu’il vous tient. C’est un subterfuge ; il veut se faire passer pour celui qui a l’autorité et vous faire croire que cette autorité est en colère contre vous !

Mais qui est en réalité l’autorité ? Un autre lion, le lion de la tribu de Juda. Apoc. 5/5 dit ceci : « Ne pleure pas, car le lion de la tribu de Juda, le rejeton de la racine de David, a vaincu pour ouvrir le livre… » Jésus-Christ est décrit comme un lion (symbole de l’autorité et du pouvoir), mais aussi comme un agneau innocent (symbole de sa soumission à l’autorité de Dieu).  Dans ce livre de l’Apocalypse, Jean est invité à regarder le lion, mais c’est un agneau qu’il voit. Christ, l’agneau, est un sacrifice parfait pour les péchés de tous les hommes En mourant sur la croix, il a vaincu  toutes les forces du mal. En cela, il a remporté la plus grandes des batailles. Christ, le lion, mènera la bataille dans laquelle Satan sera définitivement vaincu (Apocalypse 19/19-21). Christ le lion est vainqueur parce Christ l’agneau a déjà remporté la victoire. Nous pourrons triompher avec lui, non à cause de nos efforts ou de notre bonté, mais parce qu’il a promis la vie éternelle à tous ceux qui croient en lui.

Ne vous laissez pas duper par l’adversaire car alors vous pensez que Dieu est en colère contre vous et qu’il est mécontent de vous, vous n’avez pas confiance en son amour pour vous. A la place vous vous attendez à recevoir  une punition de sa part, et vous avez peur. Alors vous décidez de vous tenir loin de Lui, parce que vous ne voulez pas subir davantage Sa colère.

Cela n’est pas sans nous rappeler l’épisode du Jardin d’Eden que nous avons lu également, notamment le verset 8 : « Alors ils entendirent la voix de l’Eternel Dieu, qui parcourait le jardin vers le soir, et l’homme et la femme se cachèrent loin de la face de l’Eternel Dieu, au milieu des arbres du jardin. »

Dieu ne joue pas à cache-cache ! La dernière fois que l’on s’est rencontré, il m’a dissuadé de jouer à ce jeu : il gagne tout le temps, il sait toujours où je suis mais il veut me faire rendre compte où j’en suis !  Il vient aux nouvelles pour savoir si tout va bien, si ses créatures observent bien ses conseils qui sont si bons pour elles…

Dieu s’inquiète et il les cherche. En fait, il sait où ils sont car Dieu sait tout, et il faut donc comprendre le dernier verset de notre péricope : « Où es-tu ? » plutôt « Où en es-tu ? ». Je vous le demande : Est-ce que dans bien des épisodes de notre vie, l’Esprit ne nous susurre-t-il pas ces mots du Père aimant : « Où en es-tu ? »…

Bien d’entre nous avons déjà vécu des bilans de santé ; prise de sang épisodique, prise de sang régulière, puis check-up complet cardiaque avec l’âge, cholestérol bon et mauvais,… Et la liste pourrait être plus longue, chacun pourrait en apporter un élément…  Mais est-ce que nous nous laissons interpeller par Dieu quand il veut que nous fassions un bilan de l’état de notre âme ? Où en es-tu, je veux voir si tu vas bien !... N’est-ce pas une belle preuve d’amour de notre créateur ?...

Cela finira par la sortie du jardin d’Eden. Adam devra vivre les conséquences de ses choix… Nous aussi, si nous persistons dans le péché, nous aurons à subir les conséquences, désastreuses parfois, de nos choix.

Mais si nous nous tournons vers le Seigneur et lui avouons notre péché, il s’empresse de nous pardonner et nous demande de rentrer dans un chemin de sanctification. Certes les conséquences de nos choix nous poursuivent probablement, me direz-vous,  mais il est une promesse qui nous a été donnée : « Aucune tentation (épreuve) ne vous est survenue qui n’ait été humaine, et Dieu qui est fidèle, ne permettra pas que vous soyez tentés au-delà de vos forces ; mais avec la tentation (épreuve) il préparera aussi le moyen d’en sortir, afin que vous puissiez la supporter. » (1 Corinthiens 10/13).

Depuis Jésus-Christ, la vérité, c’est que Dieu n’est pas en colère contre vous, même lorsque vous échouez ou que vous gâchez tout, parce que tous vos péchés ont déjà été jugés dans le corps de Son Fils à la croix. En tant qu’agneau de Dieu, Jésus est devenu votre holocauste. C’est pour cette raison qu’Il a dit : « j’ai soif. » (Jean 19 :28)

Ceux qui l’ont entendu dire ça, ce jour-là sur le calvaire, pensaient que sa soif était physique (peut-être, sans doute). Il n’est pas difficile de croire qu’avec tous les supplices que Jésus a endurés, il a pu avoir soif, une soif physique.  En fait, sa soif était aussi spirituelle, parce qu’Il était en train d’être brûlé par le feu de la colère de Dieu. Il était en train d’être jugé pour nos péchés. Son corps a absorbé toute la colère de Dieu, jusqu’à ce que toutes les  revendications de la sainteté de Dieu soient satisfaites, et que sa colère soit apaisée !

Maintenant, il y a une loi appelée « la loi de la double incrimination », qui déclare que le même crime ne peut être payé deux fois. Cela veut dire quoi ? Cela signifie qu’aujourd’hui, le feu de la colère de Dieu ne tombera jamais sur vous qui êtes croyant, parce qu’il est déjà tombé sur Son Fils à la croix. Il a bien jugé vos péchés, mais dans le corps de Son Fils.

Alors à cet instant, vous n’êtes pas sous la colère du roi, mais vous avez Sa faveur. Et Sa faveur pleut sur vous chaque matin comme la rosée sur l’herbe !

Un autre verset parallèle à Proverbe 19/12 «  La colère du roi est comme le rugissement d’un lion, et sa faveur est comme la rosée sur l’herbe », est Proverbe 16/14 : « La fureur du roi est messager de mort, et un homme sage doit l’apaiser. »

Ne pourrions-nous pas voir en ce passage le condensé de la colère de Dieu face au péché du monde à Pâques et l’agneau innocent, plein de sagesse, l’homme juste qui va jusqu’à perdre sa vie pour l’apaiser. Alors nous serons au bénéfice du verset suivant : « la sérénité du visage du roi donne la vie, et sa faveur est comme la pluie du printemps. »

 

A retenir :  Vous n’êtes pas sous la colère du Roi,

mais vous avez Sa faveur.

 

Tag(s) : #Pierre Bernard

Partager cet article

Repost 0