Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Je m’appelle Amélie Debatty, j’habite en Belgique et voici quelques mots de témoignage.

J'ai 77 ans, je suis mère de famille, six enfants ; je suis restée au foyer, heureuse d'élever mes enfants moi-même.

Il y a un peu plus de treize ans, les médecins m'apprenaient que j'avais le cancer du sein .Toutes les personnes qui sont passées par là seront d'accord pour exprimer le désarroi que tout cela implique, et comment y faire face, tant physiquement que psychologiquement.


Je voudrais ici raconter mon parcours, pour exprimer ce que je ressens aujourd'hui au plus profond de moi-même : la paix.


Le cancer nous amène à nous interroger sur nos comportements : Toute ma vie, j'ai travaillé sans relâche sans me poser de questions ; j'allais faire face ! Je suis d'un tempéraments créatif, inventif, curieuse d'apprendre, et tout me réussissait


Sept ans plus tard, récidive: le cancer atteignait les ganglions de la gorge. Pourquoi moiv? je passais par des périodes de colère, de combat, jamais de résignation J'allais me battre et faire la guerre au cancer .

L'essentiel dans ma vie c'était quoi ? Mes priorités ? Où est Dieu dans mon existence, pourtant chrétienne ?

Nouvelle récidive en avril 2005 les ganglions sous l'aisselle droite puis début 2006 le sein droit et la colonne cervicale.

 


Grâce à mon mari, mes enfants et tout mon entourage, je reçois beaucoup d'amour, de soutien. J'ai la chance de trouver dans la clinique des femmes et des hommes qui me soignent dans la vérité, où l'on peut mettre des mots sur la souffrance, apprendre à se reconstruire psychologiquement au travers des évènements à vivre quotidiennement.


Depuis quatre ans, je suis des cours d'aquarelle dans une école et je découvre une autre manière de vivre, les merveilles de la nature, les splendeurs des couleurs d'automne.

Et dans tout cela, je découvre les cadeaux de Dieu dans ma maladie, Son existence, Sa proximité de l’homme dans tout cet déséquilibre qui est en nous, Dieu vient restaurer, rééquilibrer la paix, nous donner une sérénité pour vivre le jour qui vient, alors je peux lui crier aujourd'hui : Sois loué pour ce que Tu es !


Amélie




In memorium

Amélie s’en est allée voici deux ans en disant à Frère Jacques… le plus dur c’est de devoir quitter ceux qu’on aime. Elle s’en est allée rejoindre Dieu et son fils médecin des pauvres décédé quelques années plus tôt. Merci Amélie pour ces merveilleux moments que j’ai pu passer avec toi, avec ton cher époux et tes enfants.

Peut-on oublier ceux et celles qui ont semé sur nos routes des moments de bonheur alors que deux de tes aquarelles sont désormais accrochées sur nos murs et viennent sans cesse nous redire que tu vis dans l’éternité de Dieu.



Frère Jacques

Tag(s) : #Dans le deuil

Partager cet article

Repost 0