Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par frère jacques



 

L’écureuil et la feuille

Un écureuil, sur la bruyère,

Se lave avec de la lumière.


Une feuille morte descend,

Doucement portée par le vent.

Et le vent balance la feuille

Juste au-dessus de l’écureuil ;

Le vent attend pour la poser

Légèrement sur la bruyère,

Que l’écureuil soit remonté

Sur le chêne de la clairière

Où il aime à se balancer

Comme une feuille de lumière.


Maurice Carème

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

OTTA Dolorès 30/07/2009 12:15

Magnifiques photos, qui résument bien le poème.

Cette feuille de lumière, tournée durant tout son temps de vie sur l'arbre vers le soleil, sa lumière, et qui, en est devenue toute dorée, tombe délicatement, aidée du vent, plein d'attention, et qui attend que l'écureuil soit remonté sur le chêne.

J'y vois une personne qui est arrivée à la pleine sagesse. Elle est au bout du chemin. Le vent ?... peut-être Dieu, vient la chercher et, l'amènera à la Vérité toute entière et la transformera aussi.

Pour cette feuille, elle deviendra de l'humus, nourriture pour les arbres des forêts et autres végétaux.

Pour nous, Dieu a un autre plan.

OTTA Dolorès 29/07/2009 22:51

L'écureuil, c'est nous. Après nous être lavé et nourri, à Parole du Seigneur, qui est lumière et vie, nous pourrons à notre tour devenir lumière pour les autres pour qu'à leur tour, ils le deviennent aussi. Nous deviendrons des êtres de lumière, enfants du Dieu vivant.

pasteline 24/07/2009 23:15

poème très bien illustré... merci pour ce moment de fantaisie...