Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par frère jacques

 




Histoires d'enfants

L’enfant récitait le notre Père comme il l’avait compris. Mais au lieu de dire : Pardonne-nous nos offenses comme nous pardonnons à ceux qui nous ont offensés, il dit : Pardonne-nous nos offenses comme nous pardonnons à ceux qui nous ont tant fessés !


*** 


La petite Sylvie en avait assez de réciter le notre Père. Elle dit alors à son jeune frère qu’elle ne le ferait plus qu’une seule fois par semaine. Ce à quoi il répliqua : oui, mais ton pain ne sera plus le pain frais (pain quotidien), mais du pain rassis.

Commenter cet article

Dolorès 26/10/2009 07:23


Trop mignon : "Pardonne nous nos offenses comme nous pardonnons à ceux qui nous ont tant fessés !"

C'est vrai qu'un enfant n'est jamais rancunier. Il se jette dans les bras de celui qu'il a offensé pour demander pardon. Souvent le père ou la mère...

Puisssions nous aussi, nous jeter dans les bras du "Père, notre Dieu", pour demander "Pardon".

-----

Pour la deuxième remarque d'enfant, je l'a trouve tellement vrai...

Une fois par semaine, ce n'est plus du pain quotidien. Quelle clairvoyance de la part de cet enfant !...

Il est rare de pouvoir assister à une célébration eucharistique quotidienne, alors nourrisons nous de sa Parole vivante et opérante chaque jour, afin de nourrir notre esprit.