Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 




Histoires d'enfants

L’enfant récitait le notre Père comme il l’avait compris. Mais au lieu de dire : Pardonne-nous nos offenses comme nous pardonnons à ceux qui nous ont offensés, il dit : Pardonne-nous nos offenses comme nous pardonnons à ceux qui nous ont tant fessés !


*** 


La petite Sylvie en avait assez de réciter le notre Père. Elle dit alors à son jeune frère qu’elle ne le ferait plus qu’une seule fois par semaine. Ce à quoi il répliqua : oui, mais ton pain ne sera plus le pain frais (pain quotidien), mais du pain rassis.

Tag(s) : #Humour

Partager cet article

Repost 0