Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par frère jacques

 

Prier, c’est communier avec Dieu. Créateur du monde, et régnant sur lui, il n’est pas un être impersonnel, mais un Dieu disposé à écouter les hommes. Ses lois ne le lient point; il peut les modifier ou s’en servir, et influencer les sentiments, la volonté, et l’intelligence.

La prière du méchant est en abomination à l’Eternel. Proverbes 15.29; 28.9 Seuls ceux qui ne pratiquent pas le péché ont le droit de s’approcher de Dieu dans la prière. L’attitude de rébellion contre l’autorité divine doit cesser, le pardon doit être imploré.

La prière, communion de l’enfant de Dieu avec son père céleste, inclut l’adoration, l’action de grâces, la confession, la pétition. Néhémie 1.4-11; Daniel 9.3-19; Philippiens 4.6

 

C’est ainsi qu’a prié le peuple de Dieu à travers les âges. La prière est donc l’effusion du coeur devant le Créateur. Il y répond par des bénédictions. 1 Rois 9.3; Ezechiel 36.37; Matthieu 7.7

 

L’Eternel écoute toute prière sincère; il a compassion de toutes ses créatures Psaume 65.3; 147.9

L’Apôtre Jacques, citant un exemple historique, dit: "la prière fervente du juste a une grande efficace". Jacques 5.16.

Et Christ déclare à ses disciples: "Tout ce que vous demanderez en mon nom, je le ferai". Jean 14.13

Convaincu que Dieu seul connaît quelles seraient les conséquences ultimes, bonnes ou mauvaises, d’un exaucement, le croyant accepte d’avance la réponse affirmative ou négative de son Seigneur. L’apôtre Jean, s’adressant à des chrétiens, formule la doctrine de la prière: "Nous avons auprès de lui cette assurance, que si nous demandons quelque chose selon sa volonté, il nous écoute". 1 Jean 5.14

La réponse sera celle que nous désirerions, si nous avions les lumières qui nous manquent. Dans certains cas, le refus d’exaucer est souvent la meilleure des bénédictions. Celui qui prie de la bonne manière se fie entièrement à la sagesse de son Maître.

 

- La prière doit être prononcée au nom de Christ, sans lequel nul pécheur n’a accès auprès du Seigneur. Nous devons nous approcher du Dieu Très Saint, en nous fondant, non sur nos mérites personnels, qui ne sont qu’illusion, mais sur ceux de Christ: il nous a lavés de nos péchés par son sang et a fait de nous des rois et des sacrificateurs.

 

- La prière s’adresse au Dieu trois fois saint : Père, Fils, St-Esprit. Chacune des 3 Personnes de la Trinité est invoquée dans la bénédiction apostolique: "Que la grâce du Seigneur Jésus-Christ, l’amour de Dieu, et la communication du St-Esprit, soient avec vous tous!". 2 Corinthiens 13.13

 

- La prière implore également Christ, le Ressuscité, comme le faisaient les premiers chrétiens. 1 Corinthiens 1.2

Etienne, martyrisé, prie Christ; Paul le supplie et lui rend grâces. Les rachetés proclament sa gloire et sa souveraineté. Actes 7.59, 60;   2 Co 12.8, 9;  1Thessaloniciens 3.11;  1Ti 1.12;  Apocalypse 1.5, 6

- La prière est offerte à Dieu par l’Esprit. Ephésiens 6.18 Lui seul sait ce qu’il nous convient de demander, pour être dans la ligne de la volonté divine. La prière qu’il forme en nous sera certainement exaucée; à condition toutefois que rien, dans nos pensées ni dans notre conduite, ne vienne faire obstacle à nos prières. 1Timothée 2.8; 1Pierre 3.7

 

- L’attitude pendant la prière : les Israélites généralement priaient debout. 1Samuel 1.26; Daniel 9.20; Mathieu 6.5

Pourtant, l’agenouillement pouvait marquer une plus grande dévotion 2Chroniques 6.13; Esdras  9.5; Daniel 6.10;  Luc 22.41

Dans les 2 cas, les mains étaient tendues vers Dieu 1 Rois 8.22;  Néhémie 8.6;  Lamentation de Jérémie  2.19; 3.41  ou vers son sanctuaire. Psaume 28.2;  2 Chroniques 6.29  Cette posture, en se prolongeant, était très fatigante; aussi Moïse s’assit-il sur une pierre, tandis qu’Aaron et Hour soutenaient ses bras. Exode 17.11-12

En signe d’humiliation, on priait aussi parfois en se prosternant le visage contre terre. Néhémie 8.6; 1 Rois 18.42; 2 Chronique 20.18; Josué 7.6.

Le prophète Daniel recourt à la prière et aux supplications en jeûnant et en prenant le sac et la cendre (9.3; cf. Psaume 35.13). Le pénitent se frappait la poitrine en s’accusant devant Dieu. Luc 18.13.

- Lorsque le Temple n’exista plus, la prière chez les Juifs en vint à prendre la place du sacrifice. Le Talmud réglemente de façon très détaillée les diverses sortes de prières, leur ordre, l’attitude qu’elles demandent. Les anciens rabbins estimaient essentiel le port de phylactères pendant la prière.

 Frere Jacques

Commenter cet article