Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par frère jacques

Toujours la plus grande vigilance ...

 

SCÈNE 1.

De nos jours les escrocs prennent tous les moyens pour nous escroquer.  Voici une de leurs dernières trouvailles: Un ami s'entraîne à un centre de conditionnement physique.  Arrivé sur les lieux il place tout bonnement son linge dans un casier.  Après son entraînement et la douche, il retourne au casier et constate qu'il est déverrouillé.  "Bizarre, il me semblait que je l'avais verrouillé", se dit-il.  En s'habillant,  il vérifie son portefeuille pour s'assurer que rien ne manquait.  Tout était là ! Quelques semaines plus tard, il reçut l'état de compte de sa carte de crédit qui affichait un montant exorbitant dû de 2440 €

Il a appelé la Banque et exprimé sa façon de penser, jurant qu'il n'avait fait aucune transaction de la sorte. Le service la clientèle a effectué des vérifications et conclu qu'il n'y avait pas eu d'erreur dans le système tout en lui demandant si sa carte avait été volée. Il répondit que non.  Mais en sortant sa carte de crédit de son portefeuille il constata, vous l'avez deviné, que sa carte avait été échangée pour une autre carte de la même banque mais qui était expirée. Le voleur avait réussi à déverrouiller le casier au centre de conditionnement physique et avait procédé à l'échange des cartes. Verdict :  La compagnie de cartes de crédit a avisé le client qu'étant donné qu'il n'avait pas signalé que sa carte avait disparu, il devait payer les frais encourus. Il a payé 2440 €  pour des achats qu'il n'a pas faits! Pourquoi la Banque n'a-t-elle pas appelé pour vérifier les dits montants d'achats ?   Parce que des petits montants chargés sur une carte de crédit vont rarement déclencher un signal d'alarme chez les compagnies de cartes de crédit.  D'autant plus que, dans le cas présent, ces petits montants se sont accumulés rapidemen pour former ce joli montant de 2440 € .

 

SCÈNE 2.

Un homme s'apprête à payer l'addition de son dîner avec sa carte de crédit. La serveuse lui apporte la facture.  Il la signe.  Elle lui remet sa carte. D'habitude il prend la carte et la remet dans son portefeuille.  Mais cette fois-ci, il la regarde de près et s'aperçoit que ce n'est pas la sienne et qu'elle est expirée. Il rappelle la serveuse qui le regarde tout étonnée.  Elle la reprend en s'excusant et retourne vers la caissière sous le regard attentif de l'homme qui l'observe. Tout ce que la serveuse fait, c'est d'agiter la fausse carte devant la caissière qui aussitôt ressort la bonne. Aucun échange de mots, rien!  La serveuse reprend la bonne carte et la remet au client en s'excusant de l'erreur.

 

Conclusion:  Assurez-vous que les cartes de crédit dans votre porte-feuille sont bel et bien les vôtres.  Vérifiez le nom chaque fois que vous signez pour quelque chose ou que votre carte passe dans les mains de quelqu'un d'autre, même pour court moment. La plupart du temps les gens reprennent leur carte sans vérifier, prenant pour acquis que c’est la leur.

 

PRENEZ L’HABITUDE DE VERIFIER VOTRE CARTE DE CRÉDIT CHAQUE FOIS QU'ELLE VOUS EST RETOURNÉE À LA SUITE D'UNE TRANSACTION !

 

SCÈNE 3:

L'autre jour Gisèle est allée prendre livraison d'une pizza qu’elle avait commandée par téléphone. Elle paie avec sa carte bancaire directement reliée à son compte.  Le jeune homme derrière la caisse a pris sa carte et l'a passée dans la machine, pour ensuite la remettre sur le comptoir en attendant pour l'approbation, ce qui est tout à fait normal. Pendant qu'il attendait, il a pris son cellulaire comme pour faire un appel. Gisèle remarque alors que son téléphone est du même modèle que le sien.  Rien ne semblait anormal, jusqu'à ce qu’elle entende le bruit d'un clic comme s'il avait pris une photo avec son téléphone.

 

Il lui a alors remis sa carte de crédit, tout en gardant son téléphone dans les mains, comme s'il appuyait sur d'autres touches. Elle se demande alors ce qu'il pouvait bien photographier, quand tout d'un coup elle prit conscience que la seule chose qu'il avait sous les yeux c'était la carte de crédit de sa cliente.  Gisèle garde alors un œil attentif sur ce qu'il continue de faire. Il laisse son téléphone ouvert sur le comptoir et, quelques secondes plus tard, elle entend le bruit d'une sonnerie qui confirme que la photo a été sauvegardée sur son téléphone !

Elle réalise qu'il vient tout juste de prendre une photo de sa carte de crédit. L’homme a joué son jeu à la perfection, jusqu'à ce que l’attention de Gisèle ait été attirée par le fait qu'il avait le même appareil qu’elle, sans quoi elle ne se serait jamais rendu compte de son jeu. Aussitôt après avoir quitté les lieux Gisèle fait annuler sa carte de crédit.

Conclusion :

Tout cela vous invite à la plus grande prudence dans les endroits que vous fréquentez et ce en tout temps. Lorsque vous vous servez de votre carte de crédit, faites-le avec précaution et jamais avec nonchalance ou désinvolture. Observez les gens qui vous servent et ce qu’ils font lorsque vous vous servez de votre carte. Surveillez particulièrement ceux qui ont des cellulaires car de nos jours ces appareils sont tous munis de caméras.

Commenter cet article

DEBORAH 24/06/2010 15:31



Hélas, ce n'est que vérité, on ne peut plus faire confiance à quiconque, de nos jours.


Merci de prévenir, ça permet d'être plus vigilant encore.


soyez béni, déborah



fontaine 21/06/2010 10:18



Merci Frère Jacques pour ce partage, soyons attentifs, il n'y a pas que des anges autour de nous !


Dieu te bénisse et passe une bonne semaine !