Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par frère jacques

Eglise Protestante Unie de Belgique à Namur  - Frère Jacques était l'invité de la paroisse protestante ce matin. Voici sa prédication tirée des textes suivants :   1 Jean 4, 7 - 16   -  Jean 15. 1 - 17

Jésus nous parle d'amour, de joie, de vie donnée, de serviteurs devenus ses amis, et du commandement d'amour. Allons nous promener sur le sentier des amoureux de l'Evangile.

Nous aimons tous entendre parler d'amour.

Je vous invite à découvrir comment Dieu, nous parle d’amour. Je t'aime dit Dieu à son Fils, tu es mon Fils Bien-aimé. (Matthieu 3:17)

Je t'aime mon Fils et je te montre tout ce que je fais…(Jean 5:20)

Le monde doit savoir que je t'aime Père, et que j'agis selon l'ordre que tu m'as donné  (Jean 14:31) Comme le Père m'a aimé, je vous ai aussi aimés. (Jean 15 v 9 ) 

L'amour du Père coule dans le cœur du Fils. Le cœur du Fils se remplit de l'amour du Père et du cœur du Fils cet amour coule vers les vallées des cœurs perdus, vers notre humanité assoiffée d'amour.

Regardez-la cette humanité.

Ces bébés sont en quête d'amour dès le sein maternel. Que de traumatismeS chez ces enfants victime d’un manque d’amour.

Les adolescents sont à la recherche du grand amour que leur offrira le prince charmant. Mais que de blessures profondes dans le coeur de bien des jeunes, quand leur amour les a trahi. Certains vont même jusqu’a se donner la mort. Les vieillards, au soir de la vie, tels des enfants, tendent encore les bras criant leur soif d'amour.

En devenant le Fils de l'homme Jésus est venu rendre visible l'amour de Dieu et pratiquer la loi de Moïse : « Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme, de toute ta force, de toute ta pensée, et ton prochain comme toi-même. »  (Luc 10:27)

Jésus peut dire : "J'aime Dieu, et j'aime mon prochain.  Et vous avez déjà vu qui étaient ses proches ? Les Evangiles sont grouillant d'ennemis : des chicaneurs, des jaloux, des hypocrites, des lents à croire, des lâcheurs et même un traître. Je me demande souvent comment Dieu a pu aimer tous ces gens. Et pourtant, c'est dans ce monde là que Jésus vit, parle et nous fait voir son amour.

C’est que l’amour de Dieu contourne les obstacles en creusant un autre chemin. L’amour de Dieu est un amour débordant de partout. Il nous aime jusqu'à nous pardonner 70 x 7 fois, et c'est sublime, parce que cela veut dire que si nous cherchons son pardon il nous est toujours acquis. L'amour que Jésus reçoit du Père, il veut le faire couler dans nos formules d'amour qui nous conduisent parfois à dire : "ça, je ne lui pardonnerai jamais." ou nous pousse à crier, je ne lui pardonnerai qu’une fois voir trois fois. Tout au plus.

Jésus veut nous donner la même puissance d'amour qui du haut de la croix s'élève vers Dieu en prière :  "Père pardonne-leur, ils ne savent ce qu'ils font."

Jésus aime les siens jusqu'à l'extrême. (Jean 13:1) Devant l'extrême, nous avons peur. Le prix à payer nous semble trop élevé. Et pourtant Jésus nous dit : Il n'y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ses amis.  Jn. 15:12 et 13) 

Voici, dit-il, mon commandement : aimez-vous les uns les autres, comme je vous ai aimés. N'essayons pas d'en imaginer un autre, c'est peine perdue. Si avant de mourir Jésus nous laisse ce commandement c'est que ce commandement doit nous investir, devenir notre diamant, notre soleil, du matin au soir, du printemps de notre vie jusqu'aux annonces de notre Pâque toujours proche.

Je voudrais faire une petite remarque à propose de l'amour de Jésus. Le croyant aime à contempler Jésus qui va jusqu'au bout de son amour. Cela l'encourage et c'est bien. Malheureusement, le chrétien ne voit pas ou il ne prend pas toujours conscience que même ce don d'amour total peut laisser indifférent l'être humain qui est aimé d'une telle façon. 

Et quand lui-même va jusqu'au don ultime de sa vie, de son amour et que les choses restent sans espoir de changement, « il est profondément meurtri, blessé, tenté de rendre haine pour haine. »

 

La mort et la résurrection de Jésus ne changent pas magiquement la vie : elles nous rendent capables de vivre : « Faites du bien à ceux qui vous haïssent, bénissez ceux qui vous maudissent, priez pour ceux qui vous calomnient. » Jésus dit encore à ses disciples : "Si vous gardez mes commandements, vous demeurez dans mon amour… »

Jésus nous convie donc à habiter dans son amour.  « J'ai gardé les commandements de mon Père et je demeure dans son amour. Je vous ai dit ces choses afin que ma joie soit en vous et que votre joie soit parfaite. »(v 10-11)

L'amour que Jésus apporte est un amour rempli de joie. Sa présence vient vivifier notre joie et la rendre parfaite. Elle devient une joie vivante, durable, et sans cesse, par lui, elle se renouvelle en nous. Mon amour, ma joie… voilà ce qui fait que je ne vous appelle plus serviteurs… mais mes amis. (v 15)

Jésus abolit maintenant la distinction entre "maître et serviteur", entre Dieu et l'homme.  Il n'y a plus que des amis, qui n'ont plus rien de caché l'un pour l'autre.  On le voit bien, l'amour de Dieu refuse de dominer l'autre. Il respecte l'autre, il en fait l'égal de soi.  Il est "comm-union" (communion) Il est comm-unication (communication) C'est ce qui pousse Jésus à dire : v 15 Je vous ai fait connaître TOUT ce que j'ai appris de mon Père. (ce que je sais, tout ce que je reçois)

TOUT  - oui tout  – sans omission, sans exclusion, dans son intégralité, sans qu'il ne manque quoique ce soit.  Tout vous a été dit, rien n'est à ajouter, rien à retrancher.  Ainsi, L'amour de Dieu, la joie de la maison du Père deviennent rencontres - rencontre d'amis.

 

Le bonheur est là, à portée de main, il est à prendre, il est à boire, à la source de Dieu. Plus nous fréquenterons Dieu, plus nous nous sentirons aimés par lui, plus nous serons paisibles et souriants, et toujours, envers et contre tout, capables d'aimer.

 

Sur ce chemin des amoureux de l’Evangile, il reste encore mille et une choses à découvrir car l’amour de Dieu sauve, il arrache aux dangers.

Ai-je planté ma vie dans l’amour de Dieu ? Dieu demeure-t-il en moi ? Il appartient à chacun d’y apporter sa propre réponse.  Que Dieu nous aide à être vrais devant lui.

Commenter cet article