Il était une fois... une foi qui se décline sous plusieurs couleurs

J'étais chez mon psy ce matin. Il m'a demandé comment ça allait depuis notre dernière entrevue.

15 Juillet 2014, 18:23pm

Publié par frère jacques

Bonsoir frère Jacques,

Je lui ai dit que j'ai traversé de nombreux moments difficiles. Mais qu'à chaque fois, je priais et j'attendais d'aller mieux. C'est qu'à chaque fois, au bout d'un moment plus ou moins long, ça allait mieux. Je savais que c'était passager et que je finirais par aller mieux.

Il m'a demandé les motifs de ces moments difficiles. Je lui en ai parlé et lui ai dit mes réactions, ce que je ressentais. Comment j'ai fait pour retrouver la paix au bout d'un moment. Je lui ai de nouveau parlé de la prière.

C'est là, qu'il m'a fait part que lors de son dernier congrès, ils ont constaté que les personnes qui priaient, arrivaient mieux à s'en sortir que les autres. Que c'était une première, car avant ils faisaient la part entre la psychologie et le spirituel.

Pourquoi chercher ailleurs, comme le yoga, le taï-chi ou autres, qui viennent d'autres cultures ?...

Que finalement, prier était aussi une sorte de méditation. Qu'on pouvait prier seul, à plusieurs.

Il m'a dit que c'était bien. Que je devais continuer ainsi. Ne rien changer sur ma façon de faire.

Nous pouvons rendre grâce, au Seigneur, notre Dieu, que les psychiatres ont pris conscience de la force de la prière, et s'ouvraient à présent au spirituel.

Je pense que cette nouvelle vous donnera beaucoup d'espérance à tous ceux et celles qui souffrent de problèmes psy et prient. Je pense que les prières qu'on peut faire pour eux les aident aussi beaucoup, surtout quand cela devient plus difficile.

Merci pour toutes vos prières.

Bien amicalement,

D. de Moselle/France

Voir les commentaires

Abandonné et n'ayant plus goût à la vie...

15 Juillet 2014, 10:15am

Publié par frère jacques

Abandonné et n'ayant plus goût à la vie...

En route vers une nouvelle vie

Alors que j'étais seul et abandonné ,
Quelqu'un est venu et m'a dit :
"Tu es mon fils bien aimé..."
"Et je te redonnerai goût à la Vie !"

Il faisait noir et j'avais peur ,
C'est alors qu' il m'a extirpé de ce Monde de Folie ,
M'a effacé toute idée de terreur...
Et me voilà… tel que je suis !

Je m'en rappelle encore , il avait dit :
"Je suis comme un Roc, sur moi, tu peux t'appuyer..."
"Je suis le chemin, la Vérité et la Vie..."
"Je suis fidélité et justice, sur moi , tu peux compter !"

Il me disait sans cesse et sans se lasser ,
"Je t'ai toujours aimé, je t'aime et je t'aimerai toujours !"
Je ne pouvais alors que lui rétorquer :
"Moi aussi Seigneur, je t'aime et je t'adore !"

Paul.

(reçu d’une internaute)

Vous pouvez cliquer sur cette photo de Frère Jacques pour l'agrandir et vous y découvrirez une colombe qui descend sur une barque en pleine tempête et sur les flots, en bas à droite : une Bible...

Voir les commentaires

Réalité d'aujourd'hui en Israël

10 Juillet 2014, 18:33pm

Publié par frère jacques

Frère Jacques vous invite à consulter le site web : www.modia.org

Une approche sérieuse, du Rav Dipour (Dufour en français) sur la situation actuelle en Israël. Il s'interroge sur les réactions internationales.

Il nous fait découvrir les villes d'Israël touchées par les centaines de roquettes tombées ce jour. Il ne minimise pas la situation, ni les tensions... il constate, et nous interpelle.

Prions pour que le Hamas et l'autorité palestinienne mettent fin à leur folie destructrice, et prions pour qu'Israël n'entre pas dans une escalade guerrière.

Tel est notre "devoir" de chrétien.

En toute amitié,

Frère Jacques

Voir les commentaires

La vie t'apprendra que l'amour ... c'est semer un jardin...

8 Juillet 2014, 17:10pm

Publié par Inconnu

La vie t'apprendra que l'amour ... c'est semer un jardin...

Après un certain temps,
Tu apprends la différence entre
Tenir la main d'un ami et l'enchaîner.

Tu apprends que l'amour
Ne signifie pas se reposer sur quelqu'un,
Mais lui apporter un soutien.

Tu commences à accepter tes défaites
Avec la dignité d'un adulte
Et non le désespoir d'un enfant.

Tu décides de construire ta vie
Au jour le jour parce que
Les lendemains sont trop incertains.

Tu aides à semer un jardin
Plutôt que d'attendre
Que l'on t'apporte des fleurs.

(Auteur inconnu)

Voir les commentaires

Changement merveilleux...

8 Juillet 2014, 16:28pm

Publié par frère jacques

Changement merveilleux...

Seigneur je suis ton témoin
Il faut que le monde sache
Que je le suis ni plus ni moins,
Qu'une pécheresse qui essaie de devenir sage.

Je t'appartiens oui Seigneur !
Et plus jamais à moi-même
Je t'ai donné un jour mon cœur,
Depuis je ne suis plus la même.

J'essaie de te suivre,
Dans ce monde difficile
Je suis ta servante, et libre,
Gardes-moi je suis fragile.

Dans mon âme et dans mon cœur
A présent c'est toi qui habites
Mais mon corps est si douloureux
Qu'assez souvent je m'irrite.

Pardonnes-moi mon Seigneur !
Je n'aime pas t'offenser,
Mais mes horribles douleurs,
Me rendent un peu énervée.

Je veux devenir irréprochable,
Un témoin digne de toi,
D'un cœur serein et imperturbable,
Oh ! Seigneur corrige-moi

Paquita Rocchia - Trouvé sur www.croixsens

Voir les commentaires

Un très beau livre à se procurer : "Je prends des antidépresseurs" Jane Newman nous ouvre son coeur...

7 Juillet 2014, 16:32pm

Publié par frère jacques

Un très beau livre à se procurer : "Je prends des antidépresseurs" Jane Newman nous ouvre son coeur...

Un très beau livre à s’offrir ou à se faire offrir…

Titre : Je prends des antidépresseurs, Dieu merci!

Son auteur est Jane Newman. Elle est née à Carshalton en Angleterre, et à l’âge d’environ sept mois elle prend l’avion avec sa maman pour rejoindre son papa au Ghana, en Afrique de l’ouest. De l’âge de 7 à 18 ans, elle renoue avec son pays d’origine et fréquente deux internats en Angleterre, au sud est, puis au sud ouest, mais dans des circonstances assez particulières!

Elle part ensuite à Cambridge pour faire un Bachelor en Espagnol, Français et Linguistique. Avec son mari suisse, elle part en Côte d’Ivoire en mars 1979 pour s’atteler à la traduction de la Bible et à l’alphabétisation. Ils y vivent et y travaillent durant quinze ans. C’est à Abidjan que leurs quatre enfants font leurs premiers pas.

D’Afrique en Suisse, Jane Maire Newman s’est battue contre la dépression et le besoin de prendre des antidépresseurs depuis vingt-sept ans. Elle aime énormément son activité actuelle dans le département de communications d’une agence de traduction de la Bible. Aujourd’hui ils habitent près de Neuchâtel, en Suisse.

Elle raconte son histoire non pas comme un expert, mais par quelqu’un qui vit la dépression de l’intérieur. Elle écrit : « Non seulement je suis DEDANS, mais j’ai trouvé que ma vie a été enrichie par cette expérience, toute douloureuse, désespérée et effrayante qu’elle ait pu être par moments. J’ai découvert que vivre sous antidépresseurs, ce n’est pas la fin du monde. »

Ce livre est pour vous, époux et épouses, parents et enfants, amis qui accompagné fidèlement la dépression de l’être aimé sans même comprendre ce qu’il traverse et qui ne savez pas comment faire pour lui venir en aide. …

Puisse l’histoire vécue par Jane vous atteindre là où vous êtes et vous procurer réconfort, courage et espoir ; et peut-être même un sourire ? … On peut se procurer ce livre à la ‘CLC France’ (voir ce site sur internet)

A Strasbourg, il y a une librairie CLC.

nPour nos amis suisses contactez ‘les Editions Oladios’

Voir les commentaires

Quand l'étranger viendra s'installer dans ton pays... une réflexion d'un ami de frère Jacques

6 Juillet 2014, 16:06pm

Publié par frère jacques

Il y a quelques jours, je retrouvais dans mes archives une réflexion de mon ami Silvain, sur ce sujet. Si le texte date déjà de quelques années, on ne peut pas dire que les choses ont beaucoup changé. Voici deux textes pour éclairer cette question de l’accueil de l’étranger.

1. « Quand un émigré viendra s’installer chez toi, dans votre pays, vous ne l’exploiterez pas ; cet émigré installé chez vous vous le traiterez comme un indigène, comme l’un de vous ; tu l’aimeras comme toi-même car vous-mêmes avez été des émigrés au pays d’Egypte. C’est moi, le Seigneur, votre D.ieu. » (Livre du Lévitique 19.34)

Ce commandement s’enracine donc au plus profond de la trajectoire spirituelle du peuple juif. C’est pendant qu’il gémit sous les coups de ses maîtres, esclaves des Egyptiens, que ce peuple apprend à connaître son Dieu, Yahvé, à travers l’expérience fondatrice d’une délivrance qui marquera sa foi d’une manière indélébile.

D’ailleurs le décalogue commence par cette affirmation : C’est moi le Seigneur ton Dieu, qui t’ait fait sortir du pays d’Egypte, de la maison de servitude. » Affirmation qui se retrouve comme un leitmotiv soulignant les principaux commandements dans le Pentateuque (les cinq premiers livres de la Bible). Affirmation qui appelle Israël à se souvenir aussi bien de l’identité de son Dieu (qui prend soin de son peuple et intervient pour le délivrer) que de son expérience de la souffrance : tu sais ce que c’est d’être victime, esclave, opprimé… Ne sois jamais l’exploiteur d’autrui !

2. L’Evangéliste Matthieu nous rapporte la fuite en Egypte de Marie et Joseph, peu après la naissance de Jésus. Nous retrouvons Jésus et sa famille dans la condition de réfugiés. Dans la perspective de l’Evangéliste, Jésus récapitule par cette tranche de vie l’expérience du peuple d’Israël, et accomplit ainsi les Ecritures.

Ces événements ne sont pas qu’une simple anecdote, ils ont une grande portée pour nous. Jésus s’identifie tout particulièrement à tous ceux qui dans ce monde sont contraints de s’exiler pour fuit la famine, l’insécurité, la guerre ou la persécution avec toutes les conséquencesdésastreuses que l’on imagine sur la situation alimentaire, sanitaire, et éducative.

Cette insistance biblique sur le respect et l’amour d’autrui, tout particulièrement du pauvre et du faible, répond à notre difficulté d’aimer, à notre difficulté d’accueillir celui qui est différent. Nous sommes toujours tentés de restreindre l’amour à ceux qui nous sont proches – par les habitudes, la culture, les convictions, les normes éthiques…

Mais l’Evangile nous appelle constamment à sortir de ce cadre dans lequel nous nous installons si confortablement.

Voir les commentaires

Sur la route de tes vacances, 10 conseils à suivre...

5 Juillet 2014, 18:22pm

Publié par frère jacques

1. Tu ne tueras pas.

2. Que la route soit un moyen de communion entre les personnes, non de dommage mortel. 3. Que la courtoisie, la correction et la prudence t’aident à faire face aux imprévus.

4. Sois charitable et aide ton prochain dans le besoin, notamment les victimes d’accidents. 5. Que l’automobile ne soit pas pour toi un moyen d’exprimer le pouvoir, la domination et une occasion de péché.

6. Persuade charitablement les jeunes et les moins jeunes de ne pas conduire lorsqu’ils ne sont pas en état de le faire.

7. Soutiens les familles des victimes d’accidents.

8. Organise la rencontre entre l’automobiliste coupable et la victime au moment approprié pour qu’ils puissent connaître l’expérience libératrice du pardon.

9. Sur la route, protège le plus faible.

10. Sens-toi responsable vis-à-vis des autres.

Abbé Benoit Morrier (texte reçu d'un internaute)

---

Ayez donc une bonne conduite sur les routes de vos vacances. Se serait dommage de revenir chez-vous estropié à vie.

Maîtrisez votre véhicule pour ne pas être hanté toute votre vie pour avoir causé la mort et détruit des familles innocentes par une conduite insensée. Bonne route.

Avec une pointe d'humour, je vous dis que "votre ange gardien" ne vous suit plus si vous dépassez la limitation de vitesse autorisée. Sachez encore que celui-ci ne boit pas, et qu'il ne franchit pas la bande blanche, ni la double bande blanche... Lui, il tient à sa vie...

Voir les commentaires

Hymne au Créateur pour la beauté de la nature...

3 Juillet 2014, 20:31pm

Publié par frère jacques

Hymne au Créateur pour la beauté de la nature...
Au Seigneur de la nature
Pour les fleurs qui offrent leur sourire
Pour le blé qui pousse sans rien dire
Et pour les fruits qui bientôt vont mûrir...
MERCI !
Pour la source qui te donne à boire
Pour la brise qui rafraîchit le soir
Pour les étoiles qui brillent dans le noir...
MERCI !
Pour les moucherolles qui font des ronds dans l'eau
Pour les hirondelles qui patrouillent là-haut
Pour les écureuils qui ne courent jamais trop...
MERCI !
Pour les bateaux de papier qui flottent sur l'étang
Pour les cerfs-volants qui se balancent au vent
Pour les trains de bois qui glissent sur les bancs...
MERCI !
Pour les pique-niques à la campagne
Pour les randonnées à la montagne
Pour les noces même sans champagne...
MERCI !
À Toi, le Maître de la nature
À Toi, Beauté toute pure
À toi, l'Amour sans souillure
Puissance, honneur et gloire à jamais !
Poème de Jules Beaulac

Voir les commentaires

Regarde le nom de celui qui signe chaque pensée...

1 Juillet 2014, 17:59pm

Publié par frère jacques

Regarde le nom de celui qui signe chaque pensée...

Chaque photo est porteuse d'une pensée à méditer...

Ces photos sont tirées de la collection de Frère Jacques... qui malgré son lourd traitement médical puise, en Dieu, toute sa force pour vous rejoindre... et publier ces quelques pensées.

Placez le curseur de votre souris sur l'image et faites défiler les photos.

Merci à tous ceux et celles qui continuent à le porter dans la prière.

Regarde le nom de celui qui signe chaque pensée...Regarde le nom de celui qui signe chaque pensée...Regarde le nom de celui qui signe chaque pensée...Regarde le nom de celui qui signe chaque pensée...Regarde le nom de celui qui signe chaque pensée...Regarde le nom de celui qui signe chaque pensée...Regarde le nom de celui qui signe chaque pensée...Regarde le nom de celui qui signe chaque pensée...

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 > >>
Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog