Il était une fois... une foi qui se décline sous plusieurs couleurs

Un très beau livre à se procurer : "Je prends des antidépresseurs" Jane Newman nous ouvre son coeur...

7 Juillet 2014, 16:32pm

Publié par frère jacques

Un très beau livre à se procurer : "Je prends des antidépresseurs" Jane Newman nous ouvre son coeur...

Un très beau livre à s’offrir ou à se faire offrir…

Titre : Je prends des antidépresseurs, Dieu merci!

Son auteur est Jane Newman. Elle est née à Carshalton en Angleterre, et à l’âge d’environ sept mois elle prend l’avion avec sa maman pour rejoindre son papa au Ghana, en Afrique de l’ouest. De l’âge de 7 à 18 ans, elle renoue avec son pays d’origine et fréquente deux internats en Angleterre, au sud est, puis au sud ouest, mais dans des circonstances assez particulières!

Elle part ensuite à Cambridge pour faire un Bachelor en Espagnol, Français et Linguistique. Avec son mari suisse, elle part en Côte d’Ivoire en mars 1979 pour s’atteler à la traduction de la Bible et à l’alphabétisation. Ils y vivent et y travaillent durant quinze ans. C’est à Abidjan que leurs quatre enfants font leurs premiers pas.

D’Afrique en Suisse, Jane Maire Newman s’est battue contre la dépression et le besoin de prendre des antidépresseurs depuis vingt-sept ans. Elle aime énormément son activité actuelle dans le département de communications d’une agence de traduction de la Bible. Aujourd’hui ils habitent près de Neuchâtel, en Suisse.

Elle raconte son histoire non pas comme un expert, mais par quelqu’un qui vit la dépression de l’intérieur. Elle écrit : « Non seulement je suis DEDANS, mais j’ai trouvé que ma vie a été enrichie par cette expérience, toute douloureuse, désespérée et effrayante qu’elle ait pu être par moments. J’ai découvert que vivre sous antidépresseurs, ce n’est pas la fin du monde. »

Ce livre est pour vous, époux et épouses, parents et enfants, amis qui accompagné fidèlement la dépression de l’être aimé sans même comprendre ce qu’il traverse et qui ne savez pas comment faire pour lui venir en aide. …

Puisse l’histoire vécue par Jane vous atteindre là où vous êtes et vous procurer réconfort, courage et espoir ; et peut-être même un sourire ? … On peut se procurer ce livre à la ‘CLC France’ (voir ce site sur internet)

A Strasbourg, il y a une librairie CLC.

nPour nos amis suisses contactez ‘les Editions Oladios’

Voir les commentaires

A toi l'ami (e) qui passe sur ce blog,... si...

6 Juillet 2014, 17:05pm

Publié par frère jacques

A toi l'ami (e) qui passe sur ce blog,... si...

Si ton existence est écrasée

par le mal que tu as fait,

par le mal qu’on t’a fait,

si ton âme saigne,

si ton cœur pleure, et que ton corps souffre,

si tu ne vois aucune étoile dans ta nuit,

si tu penses que ton chemin est sans issue,

laisse Dieu mettre Son pardon dans ton âme,

Sa main meurtrie sur ton corps,

Sa lumière sur ton chemin, alors

Sa vie refleurira dans le jardin de ton cœur.

Frère Jacques

A toi l'ami (e) qui passe sur ce blog,... si...

Voir les commentaires

Quand l'étranger viendra s'installer dans ton pays... une réflexion d'un ami de frère Jacques

6 Juillet 2014, 16:06pm

Publié par frère jacques

Il y a quelques jours, je retrouvais dans mes archives une réflexion de mon ami Silvain, sur ce sujet. Si le texte date déjà de quelques années, on ne peut pas dire que les choses ont beaucoup changé. Voici deux textes pour éclairer cette question de l’accueil de l’étranger.

1. « Quand un émigré viendra s’installer chez toi, dans votre pays, vous ne l’exploiterez pas ; cet émigré installé chez vous vous le traiterez comme un indigène, comme l’un de vous ; tu l’aimeras comme toi-même car vous-mêmes avez été des émigrés au pays d’Egypte. C’est moi, le Seigneur, votre D.ieu. » (Livre du Lévitique 19.34)

Ce commandement s’enracine donc au plus profond de la trajectoire spirituelle du peuple juif. C’est pendant qu’il gémit sous les coups de ses maîtres, esclaves des Egyptiens, que ce peuple apprend à connaître son Dieu, Yahvé, à travers l’expérience fondatrice d’une délivrance qui marquera sa foi d’une manière indélébile.

D’ailleurs le décalogue commence par cette affirmation : C’est moi le Seigneur ton Dieu, qui t’ait fait sortir du pays d’Egypte, de la maison de servitude. » Affirmation qui se retrouve comme un leitmotiv soulignant les principaux commandements dans le Pentateuque (les cinq premiers livres de la Bible). Affirmation qui appelle Israël à se souvenir aussi bien de l’identité de son Dieu (qui prend soin de son peuple et intervient pour le délivrer) que de son expérience de la souffrance : tu sais ce que c’est d’être victime, esclave, opprimé… Ne sois jamais l’exploiteur d’autrui !

2. L’Evangéliste Matthieu nous rapporte la fuite en Egypte de Marie et Joseph, peu après la naissance de Jésus. Nous retrouvons Jésus et sa famille dans la condition de réfugiés. Dans la perspective de l’Evangéliste, Jésus récapitule par cette tranche de vie l’expérience du peuple d’Israël, et accomplit ainsi les Ecritures.

Ces événements ne sont pas qu’une simple anecdote, ils ont une grande portée pour nous. Jésus s’identifie tout particulièrement à tous ceux qui dans ce monde sont contraints de s’exiler pour fuit la famine, l’insécurité, la guerre ou la persécution avec toutes les conséquencesdésastreuses que l’on imagine sur la situation alimentaire, sanitaire, et éducative.

Cette insistance biblique sur le respect et l’amour d’autrui, tout particulièrement du pauvre et du faible, répond à notre difficulté d’aimer, à notre difficulté d’accueillir celui qui est différent. Nous sommes toujours tentés de restreindre l’amour à ceux qui nous sont proches – par les habitudes, la culture, les convictions, les normes éthiques…

Mais l’Evangile nous appelle constamment à sortir de ce cadre dans lequel nous nous installons si confortablement.

Voir les commentaires

Sur la route de tes vacances, 10 conseils à suivre...

5 Juillet 2014, 18:22pm

Publié par frère jacques

1. Tu ne tueras pas.

2. Que la route soit un moyen de communion entre les personnes, non de dommage mortel. 3. Que la courtoisie, la correction et la prudence t’aident à faire face aux imprévus.

4. Sois charitable et aide ton prochain dans le besoin, notamment les victimes d’accidents. 5. Que l’automobile ne soit pas pour toi un moyen d’exprimer le pouvoir, la domination et une occasion de péché.

6. Persuade charitablement les jeunes et les moins jeunes de ne pas conduire lorsqu’ils ne sont pas en état de le faire.

7. Soutiens les familles des victimes d’accidents.

8. Organise la rencontre entre l’automobiliste coupable et la victime au moment approprié pour qu’ils puissent connaître l’expérience libératrice du pardon.

9. Sur la route, protège le plus faible.

10. Sens-toi responsable vis-à-vis des autres.

Abbé Benoit Morrier (texte reçu d'un internaute)

---

Ayez donc une bonne conduite sur les routes de vos vacances. Se serait dommage de revenir chez-vous estropié à vie.

Maîtrisez votre véhicule pour ne pas être hanté toute votre vie pour avoir causé la mort et détruit des familles innocentes par une conduite insensée. Bonne route.

Avec une pointe d'humour, je vous dis que "votre ange gardien" ne vous suit plus si vous dépassez la limitation de vitesse autorisée. Sachez encore que celui-ci ne boit pas, et qu'il ne franchit pas la bande blanche, ni la double bande blanche... Lui, il tient à sa vie...

Voir les commentaires

Hymne au Créateur pour la beauté de la nature...

3 Juillet 2014, 20:31pm

Publié par frère jacques

Hymne au Créateur pour la beauté de la nature...
Au Seigneur de la nature
Pour les fleurs qui offrent leur sourire
Pour le blé qui pousse sans rien dire
Et pour les fruits qui bientôt vont mûrir...
MERCI !
Pour la source qui te donne à boire
Pour la brise qui rafraîchit le soir
Pour les étoiles qui brillent dans le noir...
MERCI !
Pour les moucherolles qui font des ronds dans l'eau
Pour les hirondelles qui patrouillent là-haut
Pour les écureuils qui ne courent jamais trop...
MERCI !
Pour les bateaux de papier qui flottent sur l'étang
Pour les cerfs-volants qui se balancent au vent
Pour les trains de bois qui glissent sur les bancs...
MERCI !
Pour les pique-niques à la campagne
Pour les randonnées à la montagne
Pour les noces même sans champagne...
MERCI !
À Toi, le Maître de la nature
À Toi, Beauté toute pure
À toi, l'Amour sans souillure
Puissance, honneur et gloire à jamais !
Poème de Jules Beaulac

Voir les commentaires

Regarde le nom de celui qui signe chaque pensée...

1 Juillet 2014, 17:59pm

Publié par frère jacques

Regarde le nom de celui qui signe chaque pensée...

Chaque photo est porteuse d'une pensée à méditer...

Ces photos sont tirées de la collection de Frère Jacques... qui malgré son lourd traitement médical puise, en Dieu, toute sa force pour vous rejoindre... et publier ces quelques pensées.

Placez le curseur de votre souris sur l'image et faites défiler les photos.

Merci à tous ceux et celles qui continuent à le porter dans la prière.

Regarde le nom de celui qui signe chaque pensée...Regarde le nom de celui qui signe chaque pensée...Regarde le nom de celui qui signe chaque pensée...Regarde le nom de celui qui signe chaque pensée...Regarde le nom de celui qui signe chaque pensée...Regarde le nom de celui qui signe chaque pensée...Regarde le nom de celui qui signe chaque pensée...Regarde le nom de celui qui signe chaque pensée...

Voir les commentaires

Un autre blog de frère Jacques pour qu'on n'oublie pas ceux qui ont payé de leur vie...

30 Juin 2014, 17:57pm

Publié par frère jacques

Un autre blog de frère Jacques pour qu'on n'oublie pas ceux qui ont payé de leur vie...

Ce blog vous fera visiter des lieux de mémoire, de tristesse, d'héroïsme. Il sera mis à jour chaque quinzaine, voir parfois plus tôt. Ces photos font partie des collections de ses photos personnelles. Certaines sont récentes, d'autres ont déjà pris de l'âge.

Si vous souhaitez être informés des publications sur ce nouveau blog, inscrivez-vous à la Newsletter de ce même blog. Vous pouvez aussi y laisser vos commentaires.

http://debarquement.com.over-blog-com

Voir les commentaires

On a toujours besoin des autres pour alléger nos peines....

30 Juin 2014, 17:42pm

Publié par frère jacques

Mon prochain ?

Mon prochain, n’est-il pas celui qui seul dans sa misère, mourant de faim, privé d’appui, a besoin d’un vrai frère ?

Mon prochain, c’est le malheureux chargés de lourdes chaînes, pour les porter, nous serons deux, J’allégerai ses peines. Puisse mon bras se sentir fort pour aider la faiblesse; Mon coeur, à chaque lit de mort, veiller, plein de tendresse !

Oh ! Pourrais-je oublier l’Ami qui voyant ma misère, mourut pour moi son ennemi, sur la croix du Calvaire ? Je veux, divin Frère, imiter Ta charité bénie ; Je veux Seigneur, te consacrer mes biens, mon coeur, ma vie !

(Cantique Populaire édition 1882)

***

La grandeur des actions humaines se mesure à l’inspiration qui les fait naître. (Pasteur L.)

Elles auront besoin de vos prières... ***

Je suis heureux d’apprendre que Wendy, va dans quelques semaines rejoindre le Gabon pour travailler dans un hôpital. Elle vient juste de réussir un graduat en Médecine Tropicale à Antwerpen (Belgique) Bravo Wendy.

Je salue aussi Line qui se prépare à partir au Burkina Faso pour apporter sa collaboration dans le secrétariat d’une mission. Bravo Line pour ta disponibilité au service du prochain.

C'es toujours une joie quand frère Jacques apprend que des membres de sa parenté vivants en France ou en Suisse s'en vont consacrer de leur temps au Gabon et au Burkina Faso.

Voir les commentaires

Il passe 17 ans en prison et après de nombreuses batailles juridiques pour prouver son innocence il est libéré..

28 Juin 2014, 12:00pm

Publié par frère jacques

Mexique : « Dieu avait un plan pour moi en prison »

Faussement accusé de meurtre avec 29 autres chrétiens, le pasteur Antonio Perez a passé 17 ans de prison où il a continué à prêcher. Confiance totale en Dieu Sa foi est intacte.

Aucune trace d'amertume.

Pourtant, il aurait de quoi se plaindre : le pasteur Antonio Perez vient de passer 17 ans de sa vie derrière les barreaux au Mexique pour des meurtres qu'il n'a pas commis. Après des années de bataille juridique pour prouver son innocence, Antonio Perez a été libéré il y a quelques semaines : « J'ai toujours pensé que le Seigneur avait une mission pour moi dans cette prison, pour prendre soin de ses brebis » nous a-t-il dit.

Servir Dieu en prison

Sa foi solide comme le roc et sa confiance totale en Dieu ont permis à Antonio Perez de traverser victorieusement ces 17 années d'emprisonnement dans les prisons de Caña Hueva et El Amate au Mexique.

Quand il a été arrêté, il était déjà pasteur dans une église locale avec son père et ses frères. En prison, Antonio a vite compris que c'était là une opportunité de continuer son travail pastoral au sein même de la prison : « Par la grâce de Dieu, j'ai pu parler de la bonté du Seigneur à mes codétenus. Je me sentais responsable de ce « troupeau » et cela m'a donné la force et la motivation pour persévérer. »

Bâtir une église

Comme tous les autres anciens prisonniers d'Acteal libérés, Antonio n'a pas l'autorisation de rentrer chez lui. Le gouvernement leur a donné des terres et de l'argent pour s'installer ailleurs. Le plus grand désir des chrétiens qui étaient en prison avec Antonio est de bâtir une église sur ces terres. Antonio avait été injustement arrêté en 1997 avec 97 autres hommes (dont 30 chrétiens), tous accusés du massacre d'Acteal (45 personnes assassinées dans le village d'Acteal au Chiapas). Remercions Dieu pour la foi et la persévérance d'Antonio et pour sa libération,

Prions pour lui et pour sa réadaptation à la liberté après 17 ans de prison, Prions pour les 5 derniers prisonniers d'Acteal.

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 > >>
Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog